Avec Windows Server 2016 (encore sous Technical Preview 5 au moment où j’ai écrit cet article), un nouveau mode de déploiement RDS verra le jour.

Actuellement avec Windows Server 2012 et 2012 R2, deux modes de déploiement sont disponibles :

Déploiement de Bureaux basé sur une Session : mode basé sur le serveur Hôte de Session (RDSH : Remote Desktop Session Host) où chaque utilisateur distant exécute une Session sur un OS serveur partagé. Il s’agit du modèle traditionnel {Terminal Server}.

Déploiement de Bureaux basé sur une Machine Virtuelle (VM) : modèle basé sur le serveur Hôte de Virtualisation (RDVH : Remote Desktop Virtualization Host) où chaque utilisateur distant exécute un poste de travail virtuel dédié (VM dédiée : VM Personnelle ou dans un Pool de VM) qui héberge un OS Client. Il s’agit ici de l’infrastructure de poste de travail virtuel, connue aussi sous le nom VDI (Virtual Desktop Infrastructure)

1

Avec la sortie de Windows Server 2016 Technical Preview 2, Microsoft a introduit un nouveau mode de déploiement : Personal Session Desktops ou Server Based Personal Desktop (le nom final n’est pas encore décidé !).

Ce nouveau mode de déploiement RDS combine les deux modes de déploiement disponibles actuellement avec RDS 2012 /2012 R2 (Déploiement basé sur une Session & VM), ce qui signifie qu’avec un déploiement RDS 2016 en mode Personal Session Desktops (ou Server Based Personal Desktop), vous pouvez mettre en place une infrastructure VDI sans utilisation d’OS Client :). ce n’est pas magique ça ?

Le principe est simple, chaque utilisateur distant disposera d’un Serveur Hôte de Session dédié, ce dernier fera office d’un poste de travail virtuel comme dans une infrastructure VDI classique.

Pourquoi dédier un Serveur RDSH pour un utilisateur Bureau à distance ? la réponse est Azure (Offre Cloud de Microsoft pour la partie DaaS {Desktop-as-aService})

En effet, quelque soit le type /niveau d’abonnement sur Microsoft Azure, vous ne pouvez actuellement souscrire à une offre VDI dans Microsoft Azure, vu qu’aucun contrôle /gestion de l’Hyperviseur n’est possible, de plus vous ne pouvez installer /attribuer des Licences aux VMs Clients utilisées dans un scénario VDI dans Azure.

Le nouveau mode de déploiement « Personal Session Desktops » permettra donc d’utiliser une solution VDI dans Microsoft Azure via l’attribution des Serveurs Hôtes de Sessions dédiés sous forme de Poste de travail virtuels.

De plus, de nouvelles améliorations ont été apportées à la fonctionnalité « Expérience utilisateur » (Desktop-experience pour les OS en anglais).

Pour en savoir plus sur la fonctionnalité « Expérience utilisateur », consultez cet article.
Cette fonctionnalité vous permet d’avoir la couche graphique de Windows 10 ainsi que les outils de poste de travail tel que l’Outil de capture, la Table des matières, l’outil de Nettoyage de disque ou encore le Lecteur Windows Media sur vos serveurs RDSH hébergés dans le Cloud.

Notez que depuis Windows Server 2016 (TP*), la fonctionnalité « Expérience utilisateur » est installée /fournie par défaut avec l’OS Server.

Utilisée dans un scénario de déploiement « Personal Session Desktops », vous pouvez proposer à vos end users un environnement VDI (Serveur Hôte de Session dédié sous forme de poste de travail avec un look Windows 10) hébergé chez Microsoft.


La deuxième partie de cet article détaille la « Mise en place d’une infrastructure VDI RDS 2016 sur Microsoft Azure ».

Publicités
commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s