Articles Tagués ‘BecomeITExpert.com’

 

S’applique à : Active Directory 2008 – 2008 R2 – 2008 R2 SP1 – 2012 – 2012 R – 2016

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe deux types de défragmentation de la base AD : En-ligne & Hors-ligne

Par défaut, les défragmentations En-ligne se produisent (automatiquement) toutes les 12 heures. Cette défragmentation fait partie du processus Garbage Collection d’Active Directory, décrit dans la KB Microsoft suivante :

The Active Directory Database Garbage Collection Process

Bien que la nature automatique des défragmentations en ligne les rendent commodes, elles ne réduisent en rien la taille du fichier base de données AD (NTDS.Dit) sur un Contrôleur de domaine. Les défragmentations en ligne ne font que récupérer l’espace libre de l’intérieur du fichier. Pour réduire la taille du fichier vous devez effectuer une défragmentation manuelle. Pour ce faire, suivez les instructions suivantes.

Dans l’exemple suivant, la taille de ma base AD (taille du fichier NTDS.dit) est ~2.65 GB :

Nous allons donc procéder à la défragmentation de la base afin de réduire la taille du fichier NTDS.dit, pour ce faire, suivez les instructions suivantes :

Lancez l’Invite de commande (CMD.exe) en tant qu’Administrateur et saisissez la commande suivante pour arrêter le service NTDS (service Windows correspondant à l’instance AD DS : Active Directory Domain Services)

Net Stop NTDS

Plusieurs services Windows dépendent du services NTDS, notamment les service DNS et DFS Replication

Confirmez l’arrêt du service NTDS mais aussi des 4 autres services Windows qui en dépendent, en saisissant Y (comme Yes)

Maintenant que la base AD est arrêtée, nous pouvons effectuer toutes les opérations de maintenance dessus, et notamment l’opération de défragmentation.

Pour ce faire, nous utilisons l’outil NTDSUtil, fourni par défaut sur tout Contrôleur de domaine.

Depuis la même Invite de commande, saisissez les commandes suivantes :

NTDSUtil

Activate Instance NTDS

File

Info

Les informations suivantes sont retournées. Notez la taille du fichier NTDS.dit

Pour défragmenter la base AD, saisissez la commande suivante

Comptact to C:\NTDS.dit

Dans l’exemple suivant, le fichier NTDS.dit (placé par défaut dans C:\Windows\NTDS) sera défragmenté et placé directement dans C:\NTDS.dit

Une fois la défragmentation terminée, vous devrez copiez ce nouveau fichier (défragmenté) dans C:\Windows\NTDS (et écraser l’ancien).

Enfin, saisissez la commande suivante pour copier le nouveau NTDS.dit vers C:\Windows\NTDS et écraser l’ancien base AD

Copy « C:\NTDS.dit\ntds.dit » « C:\Windows\NTDS\ntds.dit »  

Confirmez en saisissant Y (comme Yes)

Notez que vous devez également supprimer les anciens fichiers logs (placés par défaut dans C:\Windows\NTDS\*.log), pour ce faire, saisissez la commande suivante:

Del C:\Windows\NTDS\*.log

Enfin, démarrez la base AD et ses services Windows associés en saisissant :

Net Start NTDS

Ouvrez l’explorateur Windows et notez la nouvelle taille de la base AD. Dans l’exemple suivant, la taille du fichier NTDS.dit a été réduite de 2GB.

Lors des derniers audits AD réalisés chez mes clients, la taille de certaines bases AD est passée de 20 GB à 2,5 GB :).

Pour finir, je vous recommande la réalisation de cette opération d’une manière trimestrielle ou semestrielle, cela permettra d’optimiser l’espace disque utilisé sur les partitions systèmes (C:) de vos DCs, mais surtout améliorer les performances en matière d’authentification sur votre annuaire AD.

A bientôt

HK.

¯_(ツ)_/¯

 

S’applique à : RDS Windows Server 2012, RDS Windows Server 2012 R2 et RDS Windows Server 2016

Services de rôles RDS pris en charge par Windows Server Core 2016

Plusieurs services de rôles RDS peuvent être hébergés et exécutés sur Windows Server 2016 en mode « Core ». Voir le tableau ci-après :

Service de rôle RDS Supporté sur Server Core
RDCB  
RDLS  
RDSH  
RDVH  
RDWA  
RDG  
pris en charge

 

non pris en charge

 

En outre, Windows Server 2016 « Core » prend en charge tous les agents (graphiques) de Monitoring, Antivirus, Sauvegarde ou encore Sécurité (Encryption de Disk /Files). Vous pouvez donc continuer à inclure vos serveurs RDS en mode Core dans le périmètre de vos solutions d’infrastructures existantes, et ce sans aucun impact.

Pensez donc à privilégier l’utilisation du more « Core » pour vos serveurs Brokers (RDCB) et de Licences (RDLS).

Note importante : depuis Windows Server 2016, il n’est plus possible de Switcher entre les modes « GUI » et « Core ». Vous devez donc déployer vos serveurs RDS en mode Core « From Scratch ». Les serveurs RDS 2016 (existants) qui sont déjà en mode « Graphique » ne peuvent malheureusement être transformés en mode « Core » comme c’était le cas avec Windows Server 2012 et 2012 R2.

Gérer vos serveurs RDS Core à distance

Les serveurs RDS (RDCB et RDLS) exécutant Windows Server 2016 en mode Core peuvent être gérés à distance depuis n’importe quelle machine d’administration ayant les outils RSAT installés. Cela pourrait être une machine cliente (Windows 7, 8/8.1 ou encore Windows 10) ou un serveur d’administration (Windows Server 2008/2008, 2012 /2012 R2 ou encore 2016).

Depuis un Serveur d’Administration

Depuis Windows Server (2008 R2 ou ultérieur), lancez Windows PowerShell et saisissez la commande suivante :

Get-WindowsFeature RSATRDS* | FT –AutoSize

Les outils RSAT dédiés pour la gestion des services de rôles RDS sont retournés

L’outil (Snap-in) RSAT-RDS-Licensing-Diagnosis-UI correspondant à « Outils de diagnostic des licences des services Bureau à distance » vous permet de gérer et diagnostiquer les services de licence RDS à distance.

Quant à l’outil « Gestionnaire de Licence des Services Bureau à distance« , celui-ci vous permettra d’activer votre serveur de Licence RDS, installer, gérer et migrer vos CAL RDS.

Depuis une machine cliente d’Administration

Il est également possible de gérer votre déploiement RDS depuis une machine cliente (Windows 7 ou ultérieur) ayant les outils RSAT installés.

En effet, ces derniers incluent l’outil « Server Manager » qui vous permet de regrouper vos serveurs RDS de déploiement dans le même pool de serveurs et gérer ainsi votre déploiement depuis le volet « Services Bureau à distance ».

Vous trouverez ci-après les liens de téléchargements des outils RSAT pour les clients Win7 > Win10:

Outils RSAT pour Windows 10

Outils RSAT pour Windows 8.1

Outils RSAT pour Windows 7

 

Note : pour connaître la liste des rôles et fonctionnalités pris en charge sur Windows Server Core 2008 /2008 R2 /2012 /2012 R2, consultez cet article.

PI : visionnez cette vidéo pour en savoir plus sur la configuration initiale de Windows Server Core 2016

De nouveaux rôles et fonctionnalités sont désormais pris en charge sur Windows Server Core 2016.

Des fonctionnalités supplémentaires peuvent être ajoutées à partir des sources d’installation de Windows Server 2016 : à partir du fichier d’image Windows > fichier .WIM

Je vous détaillerai à travers cet article la liste complète des rôles et fonctionnalités pouvant être déployés sur un Server Core 2016.

Rappel sur le mode « Core », appelé aussi « Installation Minimale » 

Windows Server Core, appelé aussi « Installation Minimale de Windows Server », est un mode d’installation allégé et pourvu d’options d’installations et de configurations minimales.

Il ne s’agit pas d’une nouvelle version mais plutôt d’une simple option d’installation à sélectionner depuis l’’assistant d’installation lors du déploiement de Windows Server 2016.

La particularité du mode « Core » réside également dans l’absence de la couche graphique Windows (absence du Shell Graphique Windows).

Les principales interfaces de gestion et configuration d’un Server Core sont les outils en ligne de commande fournis par défaut avec cette option d’installation, citons :

Invite de commande : CMD.exe

Windows PowerShell : PowerShell.exe

Outil de configuration (natif) du Server Core : SConfig.exe

Il s’agit ici d’outils CLI qui vous permettent de gérer votre Windows Server Core de manière « Interactive ».

L’OS Server en mode « Core » peut également être géré à distance via des outils graphiques : utilisation des outils (snap-in) fournis avec les RSAT (Remote Server Administration Tools).

HowTo : lister les rôles et fonctionnalités disponibles sur Windows Server Core 2016

Ouvrez une Session Windows sur votre Server Core et saisissez la commande suivante pour lancer Windows PowerShell :

Start PowerShell

La console Windows PowerShell apparaît :

Saisissez Get-WindowsFeature depuis la console Windows PowerShell pour lister tous les rôles et fonctionnalités Windows :

PowerShell collecte alors les informations sur les rôles et fonctionnalités Windows et vous retourne le résultat comme montré dans l’image ci-dessus.

Comme vous pouvez le constater, la colonne « Install State » indique le statut du rôle, service de rôle ou fonctionnalité, on distingue 3 statuts :

Available : Le rôle, service de rôle ou fonctionnalité est disponible (ses binaires sont présents sur l’OS) et peut être ajouté /installé

Removed : Le rôle, service de rôle ou fonctionnalité est supprimé (ses binaires ne sont pas présents sur l’OS). Il faut donc ajouter /installer le rôle, service de rôle ou fonctionnalité à partir des sources d’installation de Windows Server 2012 R2 (depuis fichier .wim par exemple)

Installed  : Le rôle, service de rôle ou fonctionnalité est déjà installé (par défaut avec l’installation de Windows Server 2016).

Liste des rôles et fonctionnalités supprimés de Windows Server Core 2016

Saisissez la commande suivante pour lister les rôles et fonctionnalités dont les binaires sont supprimés par défaut du Server Core :

Get-WindowsFeature | Where-Object {$_.InstallState -eq « Removed »}

 

Liste des rôles et fonctionnalités disponibles (par défaut) sur Windows Server Core 2016

Saisissez la commande suivante pour lister les rôles et fonctionnalités qui peuvent être être installés sur un Server Core 2016:

Get-WindowsFeature | Where-Object {$_.InstallState -eq « Available »}

Astuce : vous pouvez exporter le résultat retourné par la commande vers un fichier texte ou csv afin de trier les informations collectées et les exploiter par la suite. Pour ce faire, saisissez à la fin de la commande | Out-File C:\ListeRolesFonctionnalites.txt ou Export-CSV C:\ListeRolesFonctionnalites.csv

Liste des rôles et fonctionnalités installées (par défaut) avec Windows Server Core 2016

Saisissez la commande suivante pour lister les rôles et fonctionnalités qui sont (par défaut) installés avec Windows Server Core 2016:

Get-WindowsFeature | Where-Object {$_.InstallState -eq « Installed »}

Pour conclure:

17 rôle Windows peuvent désormais être installés et exécutés sur Windows Server Core 2016 :

Note importante : certains de services de rôles ne sont pas pris en charge sur un Server Core, il s’agit généralement des services de rôles nécessitant le « Shell Graphique ». E.g : service de rôle RD Session Host (Hôte de la session Bureau à distance) faisant parti du rôle parent « Services Bureau à distance ».

38 fonctionnalités Windows peuvent désormais être installées et exécutées sur Windows Server Core 2016 :

 

S’applique à : Active Directory 2008, 2008 R2, 2012, 2012 R2 et 2016

Dans une infrastructure Active Directory répartie sur plusieurs sites, il arrive de devoir installer un Contrôleur de Domaine sur un site distant ne contenant aucun DC pour l’instant. L’installation nécessite la copie de l’annuaire à travers le réseau lors de l’exécution de l’assistant de configuration. Il est possible pour ce type situation, d’installer le contrôleur sur le site distant avec l’option « IFM : Install From Media ». Dans ce cas il faut préparer un support sur un Contrôleur de Domaine existant. Après l’installation, la réplication se fait à travers les liens réseaux.
Pour préparer le support d’installation il faut se connecter sur un Contrôleur de Domaine existant (un Contrôleur de Domaine en lecture seule ne peut servir de source), monter (connecter) ensuite un support amovible pour stocker les sources comme par exemple sur une clé USB avec la lettre E: (ou X:\ :)), une fois connecté, lancez l’Invite de Commande (CMD.exe) en tant qu’Administrateur et saisissez les commandes suivantes. Notez que dans l’exemple suivant, notre support de stockage amovible est monté avec la Lettre E:

NTDSUtil

Activate instance NTDS

ifm

Create SYSVOL full E:

Il vous faut ensuite attendre la création du support.

Sur votre site distant, déployez votre futur DC Windows Server (physique ou virtuel), installez y les services AD DS et lancez l’assistant pour promouvoir le contrôleur de domaine.

Lors de l’exécution de l’assistant de configuration, cochez la case « Installation à partir du support »  et spécifiez l’emplacement contenant la copie de l’annuaire AD générée lors de l’exécution des commandes ci-dessus (lettre correspondant à votre support de stockage amovible utilisé précédemment, E: dans notre cas) :

ifm_1

 

Cet article est un extrait de l’eBook de référence « Active Directory 2012 R2 – Design et déploiement en Entreprise [Guide du Consultant] »

cover_windowsbkpserver2016

Cet eBook décrit en détail la fonctionnalité « Sauvegarde Windows Server » fournie (par défaut) avec Windows Server 2016.
Il s’agit d’une solution de sauvegarde flexible et puissante qui peut vous aider à bâtir un PRA optimisé (Plan de Reprise d’Activité ou DRP en anglais pour Disaster Recovery Plan) pour rétablir votre environnement de production en cas de problème (perte de données ou crash d’un serveur entier).

Les différentes méthodes de mise en œuvre, configuration et gestion de la solution sont détaillées dans cet eBook, à savoir :

WBAdmin.exe

WBAdmin.msc

Module PowerShell « WindowsServerBackup »

De plus, l’ouvrage repose sur la mise en place d’un projet « Real-World » de mise en œuvre d’une stratégie de sauvegarde à l’aide de la fonctionnalité « Sauvegarde Windows Server » pour protéger deux infrastructures systèmes Windows Server 2016 : Annuaire Active Directory & Infrastructure Applicative RDS
Enfin, plusieurs outils et scripts développés par l’auteur sont fournis avec le présent eBook. Ces derniers peuvent vous aider à accélérer le processus d’implémentation mais aussi vous faciliter la gestion de la solution de sauvegarde au quotidien.

A la fin de cet eBook, vous serez capable de :

Planifier et mettre en place une stratégie de Sauvegarde Windows Server

Créer et configurer des sauvegardes Windows Server

Exécuter les sauvegardes « Manuellement »

Planifier et automatiser l’exécution des sauvegardes

Restaurer les fichiers, dossiers et volumes

Récupérer l’état du système.

Restaurer les données des applications

Créer un rapport de sauvegarde quotidien

Scripter /Automatiser l’implémentation et la gestion de la solution « Sauvegarde Windows Server »

Read & Enjoy :).

 

Le format :: Broché :: est disponible sur Amazon.fr et Amazon.com, cliquez sur l’image ci-après pour en savoir plus :

Amazon_logo

Le format :: eBook [PDF] :: est disponible sur BecomeITExpert.com, cliquez sur l’image ci-après pour en savoir plus :

Logo_BecomeITExpert

Lors de mes interventions chez différents clients, j’ai constaté que les IT sur place ont souvent du mal à répondre aux questions suivantes:

  • Vérifiez-vous régulièrement le bon déroulement /réalisation des sauvegardes ?
  • Vos sauvegardes sont-elles testées et validées ?
  • Avez-vous déjà effectué une restauration à partir des sauvegardes réalisées suite à un incident /crash d’un ou plusieurs serveurs ?

Il faut savoir que le Reporting des sauvegardes est un élément critique et important pour toute direction informatique.

Réaliser des sauvegardes c’est bien, mais savoir les utiliser en cas de problème est OBLIGATOIRE.

Quand vous réalisez vos sauvegardes, vous devez vous assurer que celles-ci ont bien été effectuées, car il arrive parfois que des sauvegardes échouent suite à une saturation d’espace disque (sur l’emplacement de sauvegarde) ou simplement à cause d’un problème de performance lié au serveur Windows Server.

Vous pouvez utiliser le script PowerShell suivant pour générer un rapport quotidien sur vos sauvegardes et le recevoir automatiquement par mail (mail de notification) sur une adresse email que vous spécifierez dans le code du script.

Notez que ce script vous détaillera également les éventuels messages d’erreurs remontés au niveau des journaux d’événements de Windows, plus précisément les journaux liés à la fonctionnalité « Sauvegarde Windows Server ».

Il suffit de remplacer les valeurs utilisées dans le script par celles qui correspondent à votre environnement, enregistrer les modifications, exécuter le script et le tour est joué J.

===================================================================

# Définir le rapport

$Date = Get-Date

$DateDemarrage = $Date.AddDays(-2)

$MonRapport = « Rapport de sauvegarde pour $Env:LABRDS01 du $Date`n »

# Collecte d’informations sur le jeu de sauvegarde

$MonRapport += « `tBackup Sets »

$MonRapport += Get-WBBackupSet | `

Where-Object BackupTime -gt $DateDemarrage | Out-String

Get-WBBackupSet | where BackupTime -gt $DateDemarrage | Out-String

# Création d’une collection de journaux d’événements importants

$MonRapport += « `Messages des journaux d’événements »

$Evenements = 1, 4, 5, 8, 9, 14, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 49, 50, 52,

100, 224, 227, 517, 518, 521, 527, 528, 544, 545, 546, 561, 564,

612

# Recherche d’événements sur les journaux d’événements Windows

$MonRapport += Get-WinEvent -LogName « Microsoft-Windows-Backup » | `

Where-Object {$_.TimeCreated -ge $DateDemarrage} | `

Where-Object {$Evenements -contains $_.ID} | `

Format-Table TimeCreated, LevelDisplayName, ID, Message | Out-String

# Recherche de messages d’erreurs dans les journaux liés aux « Sauvegardes »

$MonRapport += « `Journaux d’erreurs Sauvegarde Windows Server »

$Journaux = Get-ChildItem C:\Windows\Logs\WindowsServerBackup*.log | `

Where-Object LastWriteTime -gt $DateDemarrage

$MonRapport += $Journaux | Select-String « ^Erreur » | Out-String

# Envoi de notification par mail

Send-MailMessage -From Notification@BecomeITExpert.com `

-To Admin@BecomeITExpert.com -SmtpServer mail.BecomeITExpert.com -Body <span style="color:#ff6600;">$MonRapport</span>

-Subject « Rapport de Sauvegarde pour $Env:LABRDS01 du $Date »

#Enregistrer et planifier le script de sauvegarde à l’aide du Planificateur de tâches

$Action = New-ScheduledTaskAction -Execute `

« %SystemRoot%\system32\WindowsPowerShell\v1.0\powershell.exe » `

-Argument « C:\Script2Sauvegarde.ps1 »

# Planifier l’exécution de la tâche

$DeclencheurTache = New-ScheduledTaskTrigger -Daily -At 10pm

# Définir le compte utilisateur pour l’exécution de la tâche planifiée et script

$UtilisateurTache = « BecomeITExpert\UtilisateurScriptADM »

$Mot2PasseTache = ‘MyP@$$w0rd*’

# Nommer et enregistrer la tâche

$NomTache = « Rapport de sauvegarde quotidien »

Register-ScheduledTask -TaskName $NomTache -Action $Action `

-Trigger $DeclencheurTache -User $UtilisateurTache -Password $Mot2PasseTache

 

Pour pouvoir recevoir les notifications par mail, vous devez vous assurer que le serveur depuis lequel vous exécutez le script arrive bien à communiquer avec votre serveur SMTP (local ou public) : checker les flux > e.g : SMTP 25/TCP

 

Cet article est un extrait de l’eBook [Windows Backup Server 2016 – Déploiement, Gestion et Automatisation en Entreprise]

applocker2016

Cet eBook vous aide à concevoir, planifier et mettre en place une politique de Restriction Logicielles avec AppLocker sous Windows Server 2016.

Il repose sur la mise en place d’un projet AppLocker « Real-World » pour sécuriser deux infrastructures systèmes : Windows Server 2016 et Windows 10 (E Entreprise).

L’auteur partage, à travers cet eBook toute son expertise et retours d’expérience sur AppLocker. Il détaille toutes les approches, techniques et concepts liés aux restrictions logicielles et techniques de sécurité tels que le « Whitelisting & Blacklisting ».

Il décrit également toutes les instructions et procédures techniques vous permettant de créer et gérer les règles AppLocker :

Via le mode GUI (MMC > GPMC.MSC /GPEDIT.MSC)

Via mode CLI (Windows PowerShell > Module AppLocker)

Enfin, plusieurs scripts d’automatisation sont fournis avec cet eBook

Le format :: Broché :: est disponible sur Amazon.fr et Amazon.com, cliquez sur l’image ci-après pour en savoir plus :

Amazon_logo

Le format :: eBook [PDF] :: est disponible sur BecomeITExpert.com, cliquez sur les images ci-après pour en savoir plus :

Logo_BecomeITExpert