Articles Tagués ‘Windows Server Core 2008 R2’

Le mode « Server Core” est une version allégée de Windows Server 2008 / 2008 R2 pourvu d’options d’installations et de configurations minimales.

Depuis la version 2008 de Windows Server, Microsoft a introduit l’option « Installation minimale => Server Core Installation » de ce produit.

Les installations Server Core offrent un environnement d’exécution UNIQUEMENT des rôles serveur suivants :

  • Services de domaine Active Directory (AD DS)
  • Services AD LDS (Active Directory Lightweight Directory Services)
  • Serveur DHCP
  • Serveur DNS
  • Services de fichiers
  • Serveur d’impression
  • Services de diffusion multimédia en continu
  • Serveur Hyper-V
  • Serveur IIS

et UNIQUEMENT les fonctionnalités suivantes :

  • Sauvegarde
  • Chiffrement de lecteur BitLocker
  • Clustering avec basculement
  • MPIO (Multipath I/O)
  • Équilibrage de la charge réseau
  • Stockage amovible
  • Protocole SNMP (Simple Network Management Protocol)
  • Sous-système pour les applications UNIX
  • Client Telnet
  • Service WINS (Windows Internet Name Service)

En optant pour une installation Server Core pour un serveur, vous pouvez réduire votre charge de travail administrative et davantage limiter les risques de sécurité. Une installation Server Core offre les avantages suivants :

  • Réduction de la maintenance. Du fait que l’option d’installation Server Core installe uniquement les éléments nécessaires pour les rôles serveur définis, une maintenance moins importante est requise que pour une installation complète de Windows Server 2008.
  • Réduction de l’exposition aux attaques. Du fait que les installations Server Core sont minimales, le nombre d’applications exécutées sur le serveur est moins important, ce qui diminue la surface d’exposition aux attaques.
  • Réduction de la gestion. Avec un nombre plus réduit d’applications et de services installés sur un serveur exécutant l’installation Server Core, les besoins en gestion sont réduits.
  • Diminution de l’espace disque requis. Une installation Server Core exige uniquement environ 1 gigaoctet (Go) d’espace disque pour l’installation et environ 2 Go pour les opérations postérieures à l’installation.

Pré-requis matériels

  • CPU : 1GHz (x86) OU 1.4GHz (x64)
  • RAM : 512MB
  • Espace Disque: 10 GB
Publicités

Article bientôt disponible …

A très bientôt les amis :).

Je vous présenterai à travers cet article l’installation d’un server core (installation minimale) de Windows Server 2008 /2008 R2.

J’utilise Hyper-V comme hyperviseur pour mes environnements de tests /devs.

J’ai créé une VM nommée « LABWCORE01 » pour la démonstration de l’installation d’un server core, sa configuration et son administration.

Les étapes d’installation de l’option Server Core sont similaires à celles d’une installation complète à part l‘étape 4) qui consiste à sélectionner une installation minimale au lieu d’une installation complète.

1) Ma VM « LABWCORE01 » boot depuis le fichier ISO de Windows 2008 R2 (version EN).

Image

2) Sélectionnez votre langue d’installation … et cliquez sur Next (Suivant)

Image

3) Cliquez sur Install now (Installer maintenant)

Image

4) Habituellement, et pour une installation complète de Windows 2008 Server (mode contenant tous les rôles, fonctionnalités et bien évidemment l’interface utilisateur « Graphique »), vous sélectionnez Windows 2008 Server R2 Standard (Full installation « installation complète) ou WIndows Server R2 Enterprise (Full installation « installation complète ») ou autre édition mais en Full installation. En revanche, dans notre cas, pour une installation minimale (Server Core), il suffit de sélectionner l’édition dont vous disposez la licence, par contre cette fois ci en mode Server Core Installation « Installation minimale »).

Image

5) Cochez « I Accept the license terms » pour accepter les termes du contrat de licence et cliquez sur Next « Suivant ».

Image

6) Cliquez sur Custom « Personnalisée » pour continuer l’installation parce qu’il s’agit ici d’une nouvelle installation et NON PAS D’UNE MISE A NIVEAU.

Note : l’option Upgrade « Mise à niveau » nous permet de mettre à niveau une version antérieur de Windows Server (comme Windows 2003 Server) à Windows Server 2008 / 2008 R2. Notez bien qu’AUCUNE mise à niveau depuis une version antérieure de Windows vers une version Windows Server Core est possible !!!! De plus, le seul scénario de migration possible est la migration d’une infrastructure Windows Server Core 2008 à Windows Server Core 2008 R2.

Image

7) Sélectionnez le disque sur lequel vous voulez installer votre Windows Server Core (l’option Drive Options « ou Options de dique » propose des fonctionnalités de gestion de disque tel que : redimensionnement, formatage …etc), dans mon cas ,j’ai dédié un Disque virtuel de 10 Go à ma VM, ehhhhh ne vous  posez pas trop de question 🙂 c’est largement suffisant pour ce type d’installation. (referez vous aux pré-requis d’installation d’un Server core 2008 / 2008 R2).

Dès que aurez sélectionné un disque, cliquez sur Next « Suivant »

6

8) l’option d’installation Server Core installe uniquement le sous-ensemble des fichiers binaires requis par les rôles serveur pris en charge.

7

9) Une fois l’installation terminée, l’écran suivant apparaît

8

10) Comme la stratégie de sécurité de Windows 2008 R2 l’impose, pour toute première connexion sur un serveur exécutant Windows 2008 R2, un mot de passe du compte « Loal Admin » doit être spécifié. Saisissez votre mot de passe (ça serait celui de l’Administrator /teur local).

9

11) Dès que le mot de passe est saisi et pris en compte, Vous vous retrouvez qu’avec une invite de commande, votre bureau ressemble à l’image ci-après :

10

Je sais je sais, vous devez être déçus, il n’y a pas d’interface graphique 😦 !!!!!!

Malgré l’absence de la GUI et du clic clic habituel sous les environnements Windows Server, la version « Core » présente beaucoup d’avantage par rapport à la version complète.

Je vous présenterai sur les articles qui suivent l’ensemble des commandes & outils « graphique et non graphique 🙂 » nous permettant de configurer et d’administrer notre Server Core.

Récapitulons :

Vous devez être capable de déployer un ou plusieurs serveur Windows Server 2008 /2008 R2 avec l’option installation minimale (Server core).

Articles suivants : 

Configuration d’un Server Core via SConfig

Configuration d’un Server Core via l’outil Core Configurator 2.0

Liste des commandes que vous devez connaître pour Administrer votre Server Core

Si vous n’avez pas suivi la partie « Installation d’un Server Core 2008 / 2008 R2« , c’est ici :).

Après une installation minimale de Windows 2008 Server (Server Core -> “Core” est une version allégée pourvu d’options d’installations et de configurations minimales), pas mal de personnes sont déçus parce qu’ils se trouvent qu’avec une simple invite de commande après le démarrage du serveur (pas d’interface graphique !!) et tout doit se paramétrer de là (Nom du serveur, nom des cartes réseaux, configuration TCP/IP, Windows Update, Activation Bureau à distance …)

Ci-après la liste des commandes primordiales à connaitre qui vous permettront de configurer votre serveur.

Renommer l’ordinateur

-> hostname : pour afficher le nom d’hôte actuel

-> netdom renamecomputer localhost /NewName:NouveauNom

–> Exemple : netdom renamecomputer localhost /NewName : SRVPROD01

Modifier le mot de passe administrateur

-> net user administrateur *

NOTEvous serez invité à saisir le nouveau le mot de passe Administrateur et le confirmer par la suite

Changer le nom de la carte réseau

-> netsh interface ipv4 show interface : pour afficher la liste des cartes réseaux, la colonne Nom affiche les noms des cartes réseaux.

-> netsh interface set interface Name=”nom actuel de la carte réseau” NewName=”nouveau nom de la carte réseau »

–> Exemple : netsh interface set interface Name=”Ethernet0” NewName=”Private »

Ajouter une adresse IP statique

-> netsh interface ipv4 set address name= »Nom_de_la_carte_réseau_à_configurer » source=static address=x.y.z.a mask=255.255.255.0 gateway=x.y.z.b

–> Exemple : netsh interface ipv4 set address name= »Ethernet0″ source=static address=10.150.157.100 mask=255.255.255.0 gateway=10.150.157.1

Ajouter une ou plusieurs adresses IP des serveurs DNS

-> netsh interface ipv4 add dnsserver name= »Nom_de_la_carte_réseau_à_configurer » address=x.y.z..a index=1

–> Exemple : netsh interface ipv4 add dnsserver name= »Ethernet0″ address=10.150.157.200 index=1

IMPORTANT : Si vous disposer de plusieurs serveurs DNS, remettez la même commande avec 2 comme valeur d’index, 3, et ainsi de suite et précisant bien sûr les adresses IP des autres serveurs DNS à chaque fois. Dans le cas où vous disposez d’un seul serveur DNS, la valeur d’index est à 1.

Configurer une adresse IP automatique (DHCP)

-> netsh interface ipv4 set address name= »Nom_de_la_carte_réseau_à_configurer » source=dhcp

-> netsh interface ipv4 delete dnsserver name= »Nom_de_la_carte_résea_à_configurer » all

–> Exemple : netsh interface ipv4 set address name= »Ethernet0″ source=dhcp

                       netsh interface ipv4 delete dnsserver name= »Ethernet0″ all

Joindre un domaine

-> netdom join localhost /Domain: mondomaine.local /userd: Domaine\Administrateur /passwordd:* /reboot: 5

IMPORTANTpasswordd: * est recommandé pour éviter de saisir votre mot de passe administrateur en clair | reboot: 5 permet de redémarrer le serveur après 5 secondes une fois joint au domaine | Pour sortir le serveur du domaine -> saisir remove à la place de join.

Activation Windows

-> slmgr –ato : pour une activation via Internet

-> slmgr –skms MonServeurKMS :1688 && slmgr –ato : pour une activation auprès d’un serveur KMS interne

-> slmgr MonServeurDistant Administrateur **** -ato : pour une activation d’un serveur distant nommé MonServeurDistant et en utilisant le login « Administrateur » et mot de passe ****

Configurer le fuseau horaire

-> timedate.cpl ou control timedate.cpl

Modifier les paramètres régionaux

-> intl.cpl

Activer l’accès bureau à distance

-> cscript %windir%\system32\scregedit.wsf /ar 0

Activer Windows RemoteShell

-> winrm quickconfig

Autoriser la gestion du pare-feu à distance

-> netsh advfirewall set currentprofile settings remotemanagement enable

Autoriser la gestion à distance à l’aide de la console MMC

-> netsh advfirewall firewall set rule group= »Administration distante » new enable=yes

Activer les mises à jour automatiques

-> cscript %windir%\system32\scregedit.wsf /au 4

Désactiver le Pare-feu Windows « Tous les profils : Domaine – Privé – Public »

-> Netsh advfirewall set allprofile state off

NOTE : Pour réactiver tous les profils du Pare-feu Windows, remplacer State Off par State On