Archives de la catégorie ‘Windows Tips & Tricks’

Microsoft a récemment dévoilé le nom d’une nouvelle fonctionnalité (native) prévue pour Windows 10 19H1 (disponible début 2019), fonctionnalité qui a été baptisée Windows Sandbox.

La fonctionnalité avait fait parler d’elle en août dernier, elle devient aujourd’hui une réalité.

Windows Sandbox fera partie des éditions Windows 10 Pro et Enterprise. Il permet la création d’un Mini Environnement Windows Temporaire et complètement isolé de l’Hôte Windows 10 qui l’héberge.

Cet environnement peut être utilisé par les utilisateurs pour exécuter des logiciels potentiellement suspects.

L’équipe Windows Corp décrit Windows Sandbox comme un environnement de Bureau léger conçu pour exécuter en toute sécurité des applications isolées. Cela devient très pratique si vous devez déployer et tester des applications provenant de sources « Inconnues » (eg : apps downloadées depuis Internet dont l’éditeur n’est pas connu).

De plus, Microsoft a annoncé :

Combien de fois avez-vous téléchargé un fichier exécutable sans avoir peur de l’exécuter? Avez-vous déjà été dans une situation qui nécessitait une nouvelle installation de Windows, mais vous ne vouliez pas créer et configurer une nouvelle machine virtuelle ?

Chez Microsoft, nous rencontrons régulièrement ces situations, nous avons donc développé Windows Sandbox: un environnement de bureau temporaire et isolé, dans lequel vous pouvez exécuter des logiciels non fiables sans crainte de conséquences durables pour votre PC. Tout logiciel installé dans le Windows Sandbox reste uniquement dans le Sandbox et ne peut affecter votre hôte. Une fois que Windows Sandbox est fermé, tous les logiciels avec tous leurs fichiers et leur état sont définitivement supprimés.

 

Windows Sandbox : Ce qu’il faut retenir

Selon les informations communiquées par l’équipe MS Windows Corp, Windows Sandbox aurait les propriétés suivantes :

  • WS Sandbox est fourni de manière native avec toute nouvelle installation de Windows 10 Pro et Entreprise (à partir de la build 18035). Il n’y pas de prérequis spécifique pour activer cette nouvelle fonctionnalité : eg. Pas besoin de télécharger un disque dur virtuel !
  • Auto-Refresh/Reset : Pour chaque exécution/lancement de Windows Sandbox (chaque nouvelle instance), il est aussi propre qu’une nouvelle installation de Windows.
  • Jetable : rien ne persiste sur la Session Windows Sandbox; tout est auto-deleted après la fermeture de l’application : pas de persistence de données, d’ou l’intérêt de cette integrated-WS Sandbox feature.
  • Sécurisé : Windows Sandbox fonctionne sous forme de Virtual Session, cette dernière est basée sur la virtualisation matérielle pour l’isolation du noyau, laquelle repose sur l’hyperviseur de Microsoft pour exécuter un noyau distinct qui isole Windows Sandbox de l’hôte Windows 10.
  • Efficace : utilise le planificateur de noyau intégré, la gestion intelligente de la mémoire et le processeur graphique virtuel

 

Prérequis (Hardware) à prendre en considération 

Pour Installer et exécuter votre environnement Windows Sandbox, les prérequis suivants doivent être respectés :

  • CPU : Processeur (en Architecture Amd64) avec au moins 2 Coeurs (bien que 4 coeurs en hyper-threading soient préférables)
  • RAM : 4 GB de RAM minimum (8 Go sont recommandés)
  • Espace Disque : 1 Go d’espace de stockage libre (de préférence un SSD).

 

Installer/Activer Windows Sandbox

Pour activer la fonctionnalité « Windows Sandbox », rien de plus simple.

Il faut se rendre dans la « Control Panel » console Programmes et Fonctionnalités > Cliquer sur Activer ou désactiver des fonctionnalités Windows > Cochez « Windows Sandbox » et enfin cliquez sur « Ok« .

Comme indiqué précédemment, Windows Sandbox étant une « Native Feature », aucun binaire/exécutable n’est à télécharger.

Tip : pour vous rendre directement dans la console « Programmes et Fonctionnalités« , vous pouvez saisir AppWiz.cpl depuis le Menu Démarrer ou Exécuter

 

Windows Sandbox : Informations à prendre en compte 

Windows Sandbox certaines limitations que vous devez prendre en compte, la voici la liste des problèmes notés et communiqués par Microsoft :

  • Lorsque Windows Sandbox est installé pour la première fois et à chaque événement de maintenance, un processus d’installation est exécuté et déclenche une activité significative du processeur et du disque pendant une minute environ.
  • L’ouverture du menu Démarrer dans Windows Sandbox prend un certain temps et certaines applications du menu Démarrer ne s’exécutent pas.
  • Le Fuseau horaire n’est pas synchronisé entre Windows Sandbox et l’hôte qui l’héberge.
  • Windows Sandbox ne prend pas en charge les programmes d’installation nécessitant un redémarrage.
  • Microsoft Store n’est pas pris en charge dans Windows Sandbox.
  • Windows Sandbox ne prend pas très bien en charge les écrans haute résolution.
  • Windows Sandbox ne prend pas complètement en charge les configurations Multi-Moniteurs.

 

Conclusion

Windows Sandbox est un Mini Windows à l’intérieur de votre hôte Windows 10 qui vous permet de télécharger, exécuter et tester vos Apps/Soft auxquels vous n’avez pas entièrement confiance sans le moindre Risque :).

 

Publicités

 

Plusieurs modifications ont été apportées aux rôles, services de rôles et fonctionnalités de Windows Server 2019.

Avant la sortie officielle de Windows Server 2019 (le 02 Octobre 2018), l’équipe Windows Server Corp a mis à jour la liste des rôles/service de rôles et fonctionnalités ayant été modifiés par rapport à Windows Server 2016.

Cette liste (complète) est disponible à cet URL.

Je vais vous lister quelques « Major Changes » à travers cet article.

Nouveaux Rôles 

Pas de nouveaux rôles !

Nouveaux Services de Rôles

Pas de nouveaux services de rôle !

Rôles Supprimés

Les deux rôles suivants ont été supprimés de Windows Server 2019 :

MultiPoint Services

Expérience Windows Server Essentials 

 

Services de Rôles supprimés

Seul le service de rôle suivant a été supprimé (Fonctionnalité de Scan Management). Il a été introduit avec WS Server 2008 R2, mais n’a pas connu beaucoup de succès, de plus pas beaucoup de devices sont compatibles avec cette Windows Feature, MS a donc décidé d’arrêter le développement de ce service de rôle.

Serveur de numérisation distribuée

 

Fonctionnalités Modifiées

Les deux fonctionnalités Windows Server suivantes ont été modifées suite à l’évolution de version :

ASP.NET 4.7 au lieu de ASP.NET 4.6

Extensibilité .NET 4.7 au lieu de Extensibilité .NET 4.6

 

 

Introduction

Dans le cadre d’un projet de Hardening/Sécurisation d’infrastructures systèmes (Windows Server ou Client), vous pouvez avoir comme exigence « La désactivation des ports USB /Accès aux USB Devices ».

Cela peut concerner sur les serveurs (Physiques ou Virtuels) et/ou Postes de travail.

Pour répondre à cette exigence, Microsoft fourni par défaut dans ses OS (Client & Server) des paramètres de Stratégie de Groupe vous permettant de mettre en place cette restriction.

Alors, comment ça marche ?

Avant l’application de la procédure décrite ci-dessous, Notez que dans l’exemple ci-dessous, mon Laptop (un WS10 > 1803) permet toujours l’accès à mes devices USB :

Maintenant lancez l’outil GPMC.msc si vous souhaitez appliquer cette restriction sur plusieurs machines jointes à un domaine AD, ou GPEdit.msc si vous souhaitez d’abord tester et valider la procédure sur une machine localement.

Développez ensuite :

Configuration Ordinateur > Stratégies > Modèles d’Administration > Système > Accès au stockage amovible > Toutes les classes de stockage amovible : refuser tous les accès

Pour désactiver l’accès aux devices USB, il suffit de cochez « Activé » :

Après application/refresh des stratégies de groupe (GpUpdate /Target:Computer), l’accès aux USB devices (USB Keys, External Disks…etc) devient interdit (accès refusé) :

 

Astuce : Désactiver les ports USB via Script 

La désactivation des ports USB peut également se faire via Script.

Dans l’exemple suivant, un simple script Batch basé sur le Command-Line Tool « REG.exe » vous permet de réaliser cette opération en changeant la valeur de la Clé « Start » et la positionnant à 4 (au lieu de 3).


REM ==== Important : vous devez exécuter le script en tant qu’Administrateur !
REM ===================================================

REG ADD HKLM\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\USBSTOR /v Start /t REG_DWORD /d 4 /f


Information utile

Si vous souhaitez ré-activer l’accès aux ports USB, il suffit d’éditer le fichier (Script Batch) et positionnez la valeur de la clé « Start » à 3

 

Téléchargez le script

Ce script est disponible en téléchargement gratuit depuis la Gallery TechNet.

Téléchargez le script ici.

 

J’ai récemment réalisé un audit de plusieurs infrastructures Windows Server « Core ».

J’ai constaté que la Corbeille ($RecycleBin) de plusieurs dizaines de serveurs Windows Server Core (de 2008 à 2016) occupait + de 5 GB d’espace disque.

Il s’agit ici de Disque physique : matériel non supporté > pas d’extension de volume possible !

Pour vider la corbeille et libérer cet espace disque, il fallait exécuter la commande suivante :

Note importante : La commande suivante doit être exécutée depuis une CMD.exe lancée en tant qu’Admin, si vous établissez une connexion Remote Shell Windows (WinRS), vérifiez que le compte utilisé est bien local Admin sur les machines distantes.

rmdir /s %systemdrive%\$Recycle.bin

Confirmez la suppression en cliquant sur Y(es) et voilà le tour est joué :).

J’espère que cette p’tite commande pourra vous être utile ^_^.

A bientôt

#HK