Archives de juin, 2015

Ce guide d’applique à : RDS Windows Server 2012 et 2012 R2

Depuis Windows Server 2012, RDS (Remote Desktop Services) peut être déployé sous deux modes :

Déploiement Standard

Démarrage Rapide

Dans un déploiement important (plusieurs serveurs RDS), c’est le premier mode de déploiement (Standard) qui est adopté.

La répartition des demandes de Connexions Bureau à distance sur l’ensemble des serveurs Hôte de Session Bureau à distance (RDSH : Remote Desktop Session Host) du déploiement se fait via le service Broker, composant primordial d’une infrastructure RDS et considéré comme « Backbone » depuis RDS 2012.

Cetains DSI et chef de projet devant piloter des projets autour de la solution RDS se pose la question sur le mode de répartition de charge sur les serveurs Hôte de Session et sur les différentes méthodes de configuration de celui-ci.

Il faut savoir que depuis RDS 2012, la répartition de charge (nombre de connexion BàD par serveur) peut se faire directement depuis le serveur Hôte de Session et non pas au niveau du Serveur Broker.

(suite…)
Publicités

 

Note : cette procédure s’applique à Windows 7/2008 et supérieur.

Lorsque vous établissez une connexion Bureau à distance sur un ordinateur distant, vous pouvez lancer une autre instance du client RDC (Remote Desktop Connection), qui correspond à l’outil MSTSC.exe pour vous connectez sur un autre ordinateur distant en parallèle.

Cette manipulation est très fréquente et fais parti des tâches quotidiennes de tout administrateur ou ingénieur systèmes gérant une infrastructure Windows Server (2000 à 2012 R2) à distance via Bureau à distance.

Après chaque connexion Bureau à distance, le client RDC garde en mémoire le nom de chaque ordinateur distant sur lequel vous vous êtes connecté, ceci vous permet de retrouver rapidement le(s) nom(s) de(s) ordinateur(s) distant(s) lors de la prochaine connexion.

L’historique des connexions Bureau à distance est affiché sous forme de Liste déroulante :

1

(suite…)